Non classé

Franchiseurs, financez votre développement avec les fonds d’investissement

La franchise est une solution crédible au rayonnement géographique d’une enseigne commerciale, Mc Donald’s, Accor, Dessange, Europcar,… en sont les meilleurs exemples. Pour autant, « devenir franchiseur » est un nouveau métier, complémentaire et différent de son métier d’origine, qui mérite ressources et investissements préalables. Explications et solutions !

Créer un réseau de franchise représente un investissement global d’environ 120K€ sur une période de deux ans. Ce chiffre provient de la moyenne des clients du cabinet AXE RESEAUX, mais nous pouvons le retrouver dans différentes études. La décomposition de ce chiffre dépend d’une enseigne à l’autre, mais les principaux budgets sont de la prestation intellectuelle (avocat, juriste en propriété intellectuelle, consultant, architecte), du marketing (infographisme, web-designer, impression), de l’achat d’espace publicitaire pour recruter les franchisés (on-line et off-line),…

Nous ne comptabilisons pas le temps des ressources internes ainsi que la mise en place ou la mise aux normes de l’établissement pilote. 

Attention que les sources de revenues de la franchise (droit d’entrée, redevances, marge sur production,…) interviennent tardivement, d’où une obligation de financement externe de ce projet.

A RETENIR: Futur franchiseur, il est parfaitement illusoire de vouloir créer un réseau en anticipant la perception de droit d’entrée des futurs franchisés.

Le dirigeant devra dans un premier temps s’assurer que son entreprise peut répondre aux conditions préalables à un tel projet. Au delà des exigences normatives et légales (au sens de la jurisprudence) que sont la propriété d’une marque commerciale, d’un savoir-faire et d’une assistance continue, il convient de s’assurer que le concept ait été suffisamment probant dans un site pilote et que le dirigeant a le savoir-être indispensable pour tenir son futur rôle de franchiseur.

A RETENIR : Un audit de création de franchise doit permettre au dirigeant de connaître la capacité de son enseigne à pouvoir être dupliqué et surtout obtenir d’un expert quelles évolutions seront nécessaires pour le succès des futurs partenaires.

Cet audit donne généralement lieu à un planning de mise en œuvre précisant les actions, les ressources, les budgets pour l’organisation de ce futur réseau de partenaires. Citons dans le désordre, la rédaction des manuels opératoires permettant d’exploiter le concept, les services (call-center, centrale d’achat, logiciels,…) mis en œuvre pour le compte des partenaires, les moyens de recrutement, de formation, d’accompagnement et d’animation des franchisés, bien évidement l’organisation interne de ce nouveau métier de franchiseur et enfin la définition du modèle économique et juridique de cette relation.

A RETENIR : La mise en place d’une réseau de franchise nécessite de créer un manuel opératoire et des outils spécifiques, en particulier juridiques, économiques et organisationnels.

Enfin, si nous revenons au financement d’un tel projet, nous avons noté chez les clients d’AXE RESEAUX les solutions suivantes : ouverture d’une ligne de crédit bancaire avec le partenaire bancaire historique (c’est l’option la plus courante), prise en charge des dépenses par le cash-flow généré usuellement par l’exploitation (c’est assez fréquent), appel au love-money familial, appel aux plates-formes de crowdfunding (de plus en plus) et enfin appel aux fonds d’investissement (plus rare car plus sélectif). Sur ce dernier point, nous constatons un vif intérêt de certains fonds pour les enseignes de retail, en particulier dans une logique de durée correspondant aux exigences de la loi TEPA.

A RETENIR : Le financement d’une création de réseau de franchise doit s’anticiper et non pas se subir. Ce projet donne souvent l’occasion d’ouvrir son projet de développement à de nouveaux modes de financement (témoignages clients AXE RESEAUX).

Pour conclure, j’invite les dirigeants d’entreprise qui réfléchissent à un tel projet à bien considérer en amont les investissements en temps, budgets,… et surtout à se faire aider par des experts pour bien comprendre ce nouveau métier de franchiseur, les concessions nécessaires à sa réussite et les facteurs clés de succès pour ce type de développement.

Concernant la prise en charge financière, je vous invite à comprendre à travers la vidéo du PdJ AXE RESEAUX / MIDI Capital, comment un fonds d’investissements peut éventuellement être une solution.