Non classé

Rencontre avec On Air Fitness

Créée en 2017, On Air Fitness, qui passe la barre des dix clubs en ce début d’année, connaît un véritable succès. L’enseigne qui renouvelle les codes du sport, se démarque par un univers original et une expérience sensorielle incomparable. On Air Fitness poursuit son développement avec détermination, prévoyant une dizaine d’ouvertures en 2020.

Rencontre avec Frédéric Vallet, directeur général de l’enseigne On Air Fitness.


Comment l’enseigne On Air fitness a-t-elle vu le jour ?

L’histoire derrière l’enseigne On air fitness remonte à une vingtaine d’années. En 1994 Claude Bolle, fraîchement retraité, s’inscrit dans un centre de remise en forme, qui finit par déposer le bilan. Plutôt que de changer de salle de sport, il décide de la racheter. Il reprend alors l’affaire et en fait un club rentable.  Quelques années plus tard, souhaitant agrandir le groupe, il est rejoint par son fils Jacques Bolle, président actuel de notre groupe. L’aventure se poursuit avec l’ouverture de plusieurs clubs sous l’enseigne Fitness Park, dont nous avons figuré parmi les premiers licenciés. En 2017, nous avons décidé de quitter cette enseigne afin de développer notre propre marque et notre réseau On Air Fitness.



En quoi le concept On Air Fitness se différencie-t-il et quelles ont été vos inspirations ?


Il a été essentiel pour nous de se différencier au sein de ce secteur extrêmement concurrentiel, qui compte de plus en plus d’ouvertures. Nous avons avant tout cherché à créer une réelle identité de marque. Nous avons déterminé quels seraient nos futurs clients afin de répondre au mieux à leurs attentes. Le fitness est une activité très à la mode, qui rencontre un véritable succès, notamment chez les 18-35 ans. Nous avons ciblé cette génération des millenials, qui représente aujourd’hui des millions de consommateurs et avons souhaité créer un club de remise en forme à leur image. Pour cela, nous avons repris les codes de cette nouvelle génération, notamment la musique, qui est un élément incontournable. Nous avons recréé une ambiance digne de bars branchés. C’est pourquoi, nous avons opté pour une sonorisation de haute qualité et des programmations musicales inédites, disponibles sur Deezer ou Spotify, en collaboration avec des DJ, qui mixent également dans nos clubs.

Nous avons aussi misé sur le design, qui est au cœur de notre marque. On retrouve dans nos clubs des éléments graphiques incontournables : les fameuses ailes, tout droit venues de Los Angeles, ou encore l’emblématique tête de mort dotée d’un casque de musique, mais aussi des matériaux de caractère, des jeux de lumières et d’ambiances.
Nous avons pensé nos clubs en différents espaces distincts adaptées aux diverses pratiques sportives, reprenant chacun une esthétique spécifique, dont un espace dédié aux femmes, au style girly et baroque, un espace force urbain, aux lumières tamisées, ou encore un espace boxe chic et old school.

Dans cette ère des réseaux sociaux, nous avons notamment puisé notre inspiration sur Instagram où le fitness occupe une place importante. Nous avons recréé un espace, à l’image de cette plateforme, dans lequel nos clients aiment se mettre en scène. On l’observe régulièrement dans nos clubs, le premier réflexe est souvent de sortir son téléphone et de partager cette expérience. L’idée, pour nous, était de créer un  véritable univers. Nous souhaitions proposer à nos clients une offre premium, avec des infrastructures de qualité, une ambiance originale, le tout à des tarifs ultra compétitifs et sans engagements.
Nous avons mis en place une offre aussi atypique, qu’attractive.



Comment avez-vous appréhendé le lancement en franchise et établi un plan d’action de développement ?

Etant licenciés dans le domaine du sport depuis une vingtaine d’années, nous connaissions les attentes que peuvent avoir les franchisés. En souhaitant devenir franchiseur, nous sommes passés de l’autre côté de la barrière et avons dû apprendre un nouveau métier. La difficulté a été d’appréhender la logique de création d’une marque en tant que franchiseur et particulièrement la transmission du savoir-faire. Nous avons également travaillé sur la mise en place d’un plan de conquête de nos futurs franchisés. Nous avons été accompagnés par le cabinet AXE RESEAUX afin de répondre à ces différentes problématiques .

Quelles sont vos perspectives de développement pour l’année à venir et au-delà ?

Après avoir créé notre marque en 2017 puis lancé en franchise en 2019, les objectifs fixés sont déjà atteints. Nous avons actuellement 6 clubs en succursales et 3 clubs franchisés ainsi qu’une dizaine d’ouvertures prévues en 2020, sur l’ensemble du territoire. Nous venons justement d’inaugurer un nouveau club à Montpellier très récemment.  Nous souhaitons poursuivre sur cette lancée et visons entre 10 et 15 ouvertures par an.

Comment s’est déroulée votre relation avec le cabinet AXE RESEAUX et quel retour d’expérience pouvez-vous partager à de futurs franchiseurs ?

La collaboration avec le cabinet AXE RESEAUX s’est très bien déroulée. Elle est née d’un besoin essentiel, celui d’apprendre le métier de franchiseur. Il était indispensable pour nous d’être accompagnés dans les différentes étapes de mise en œuvre de notre stratégie et de nos outils. Nous avons gagné un temps précieux grâce à l’accompagnement du cabinet. Nous souhaitions également nous préparer en vue de notre première participation au salon de la franchise en mars 2019 et nous avons été accompagnés dans cet objectif, sur la réalisation des différents supports nécessaires. Nous sommes très satisfaits du travail effectué par le cabinet AXE RESEAUX, dont nous avons apprécié le professionnalisme et qui s’est distingué par ses qualités humaines.


Author


Avatar