Non classé

Se lancer dans un projet de franchise en couple

Les franchises « en couple », un profil performant


A plusieurs reprises, nous avons pu observer que les profils de franchisés « en couple » se situaient dans le tiers performant du réseau :

– Taux de présence aux conventions nationales et aux réunions d’animation régionale supérieur aux autres franchisés.

– Respect du manuel opératoire et suivi des process mis en place (non sans avoir proposé à la tête de réseau des améliorations qui seront bien souvent déployées aux autres franchisés).

– Surperformances commerciales et surperformances techniques lorsque la répartition des tâches entre les deux conjoints se fait naturellement.

– Faibles taux de défauts de paiements des royalties et des achats mandatés, etc….


Par ailleurs, certaines enseignes recherchent plus particulièrement ce type de profil. Elles le font savoir dans leur communication de recrutement de franchisés en présentant des photos de couples d’entrepreneurs dans leurs publicités. C’est le cas notamment des enseignes du groupement Intermarché, de sa chaine de restaurant Poivre Rouge et, dans bien d’autres réseaux (restaurants Del Arte par exemple).

 

Les secrets de cette performance


L’entrepreneuriat en couple possède un secret que les autres formes d’entrepreneuriats n’ont pas : une complicité accrue par la connaissance mutuelle des conjoints. Une confiance mutuelle qui s’installe au-delà de leur vie personnelle et familiale. Le sentiment de se sentir dans le même bateau, pour le meilleur… et pour le pire. La possibilité de débriefer en permanence (en rentrant à la maison, en vacances, au réveil et avant de se coucher…) avec les inconvénients que cela représente.


En général, le profil des candidats qui décident de se lancer en couple pour ouvrir une franchise sont les suivants : un couple qui a toujours travaillé ensemble (par exemple anciens commerçants ayant cédé leur affaire) qui cherche un réseau pour l’aider à être plus compétitif. Un couple récemment formé qui décide de réaliser sa dernière partie de carrière professionnelle ensemble.
Ces couples, qui se sont souvent connu dans leurs précédents jobs se sont découverts une complémentarité professionnelle qui les a conduits vers l’union. Ils vivent ensemble depuis quelques années et, ayant quitté l’entreprise dans laquelle ils se sont rencontrés, ils réalisent que leur performance opérationnelle est la conséquence d’une complémentarité de leurs aptitudes professionnelles respectives. Conscients qu’ils réussiront difficilement à se faire embaucher dans la même entreprise et, a fortiori, dans le même service, ils décident de se lancer dans l’entrepreneuriat accompagné (la franchise) qui leur permettra de relancer leur binôme performant.


Nous soulignons ici que la notion de couple qui est souvent définie comme le mari et son épouse (ou conjoint et compagne) peut également s’appliquer à deux personnes dont la proximité affective les aurait conduit à travailler ensemble : deux frères ou deux sœurs, deux amis, un parent avec l’un de ses enfants…


Quel que soit le cas, nous vous conseillons de penser à rédiger un pacte d’associé sensé définir les conditions de la séparation lorsqu’elle adviendra ; A l’amiable ou pas.




David BORGEL