• +33(0) 1 30 21 78 69

Menu Fermer

5 conseils pour recruter ses premiers franchisés

1/ Réaliser un recrutement réfléchi

Tout d’abord le franchiseur doit prendre conscience qu’il s’agit d’une relation dans la durée, il ne doit donc pas hâter le recrutement et retenir le premier candidat venu. Un mauvais candidat deviendra un mauvais franchisé et pourra présenter un risque pour l’ensemble du réseau, s’il devient vindicatif, s’il dénigre et/ou s’il monte les autres franchisés contre le franchiseur. Donc, règle n°1, s’il y a un doute, il n’y plus de doute !

2/ Déterminer un profil cible

Avant d’appréhender le recrutement de ses premiers franchisés, le franchiseur doit établir un profil cible. En terme de savoir-être : commercial dans l’immobilier, empathique dans le service à la personne,… et en terme de savoir-faire (coiffeur dans la coiffure, technique dans l’habitat,…). Cette étape permet de déterminer l’adéquation du candidat à la franchise avec les besoins de l’enseigne et d’en assurer la cohérence. Autant, il est facile de savoir, qui on ne souhaite pas, autant il est plus facile de définir ce profil…

3/ Identifier des critères clés de sélection

La qualification d’un candidat, intégrant le réseau pour une durée moyenne de près de 6 ans, n’est pas comparable à celle d’un salarié. Le franchiseur doit analyser dans un premier temps trois points principaux.

1. Son niveau d’apport financier pour le projet,

2. Son niveau de mobilité géographique

3. Son planning de projet

Ces points de contrôle vont permettre de gagner en temps et efficacité. Ensuite, le franchiseur devra évaluer trois autres critères complémentaires :

L’appétence sectorielle, autrement dit, l’adéquation ou non du candidat au secteur d’activité et au réseau.
Les compétences professionnelles, soit l’ensemble de ses connaissances et de son expérience, correspondant ou non au profil recherché par l’enseigne.
La communauté de valeurs, généralement trois valeurs clés, qui sont les fondamentaux représentant la raison d’être de l’enseigne et incarnant l’âme du réseau.

Toutefois, au-delà de ces éléments de sélection, le franchiseur doit s’assurer de recruter un candidat capable de se moduler aux attentes du réseau et en mesure d’en respecter les directives.

4/ Etablir une stratégie marketing de développement

Le franchiseur doit particulièrement soigner certains critères auxquels le candidat prête attention. On identifie tout d’abord la passion, qui représente l’appétence personnelle du candidat pour le secteur et ses motivations. Mais aussi, la performance financière, qui équivaut au retour sur investissement perceptible et enfin la sécurité, qui regroupe la fiabilité et le taux de réussite qu’offre l’enseigne. Ces points sont relatifs au secteur d’activité, au mode de consommation ou encore à la mesure des risques de chacun, mais le franchiseur doit mettre en place un discours efficace afin de pouvoir convaincre, rassurer et séduire les candidats à la franchise.

5/ Savoir refuser un candidat

Le franchiseur ne doit pas craindre le refus en cas de désaccord ou d’inadéquation du candidat. Il ne doit pas laisser la dimension affective prendre le pas sur des choix rationnels. Le candidat doit répondre à certains critères objectifs, préalablement identifiés. Bien que la dimension relationnelle joue un rôle dans le process de recrutement et au sein même du réseau, l’affect ne doit pas amener le franchiseur à recruter des candidats qui ne correspondent pas aux attentes de l’enseigne (absence qualification requise, apport insuffisant…). Le franchiseur doit trouver la juste mesure entre affect et pragmatisme afin d’effectuer des recrutements efficients pour assurer la réussite du réseau. 

Laisser une réponse

Votre adresse ne sera pas publié

Share This

Copy Link to Clipboard

Copy