• +33(0) 1 30 21 78 69

Menu Fermer

Trouver un emplacement commercial

Trouver un emplacement commercial, de qualité et aux meilleures conditions financières, représente un véritable enjeu pour tout entrepreneur, qui devra se montrer particulièrement attentif lors de ce choix décisif. Cela est d’autant plus vrai en franchise, que dans 70% des cas, le franchisé est un salarié en reconversion et donc non professionnel de l’immobilier d’entreprise.

L’acquisition d’un point de vente peut s’effectuer par le biais de deux types transactions. La seule location d’un local, souvent vide d’activité, qui lie contractuellement le propriétaire et locataire par un bail commercial, recensant les termes de l’accord (durée, conditions de résiliation, loyer, obligations…) ou bien le rachat du fonds de commerce existant (cession de droit au bail), comprenant une activité et dont la transaction portera sur un périmètre plus large : le bail commercial, le mobilier, ; le matériel, l’agencement et l’achalandage (la clientèle).

Soigner l’emplacement

L’entrepreneur doit analyser en amont de toutes décisions la zone qu’il convoite et s’assurer que l’emplacement corresponde bien à son activité et à la clientèle ciblée. Le local commercial doit donc répondre à un certain nombre de critères. Tout d’abord, le choix de la localisation, en privilégiant une rue ou un quartier dynamique (écoles, bureaux, cinéma…) cela permettra de bénéficier d’un flux constant qu’il faudra toutefois chiffrer par un comptage manuel ou par le biais d’une étude spécifique. Le local doit également être facilement accessible (proximité des transports en commun, parking, rue piétonne…) afin de favoriser la fréquentation et d’optimiser l’expérience client.
Il existe également un critère supplémentaire : l’activité précédemment exercée. En effet, si l’emplacement était occupé par un commerce souffrant d’une mauvaise réputation, cela pourrait indirectement nuire à l’image de marque, d’autant plus s’il s’agit du même secteur d’activité.

Choisir un local adapté

Le local doit être en adéquation avec l’activité commerciale exercée. Selon le secteur, les contraintes (surface, hauteur sous plafond, système de ventilation, sol…) sont variables. La typologie du local doit être adaptée. Par exemple, l’ouverture d’un restaurant ou d’une salle de sport nécessite de répondre à certaines normes. Il est nécessaire de rédiger un cahier des charges regroupant les critères indispensables à l’exploitation du concept, qui permettra de faire un choix objectif et optimal. En cas d’absence de local adapté, il est préférable d’agrandir le périmètre de recherche et non de négliger les critères principaux, sans lesquels l’exercice de l’activité pourrait être compromis. Parmi les caractéristiques à établir : la surface minimale et maximale attendue, le linéaire de vitrine, la hauteur sous plafond, les obligations sectorielles (extraction, bac à graisse,…), le budget alloué, la zone géographique, le type d’emplacement recherché, la clientèle ciblée, le type de commerces à proximité, les travaux à prévoir, les équipements nécessaires…

Le choix du local commercial s’établie également en fonction d’un budget défini, droit au bail et loyers, à partir du potentiel de ventes et du chiffre d’affaires estimé. Le coût d’achat ou de location d’un local varie selon sa localisation et ses caractéristiques (centre-ville, rue passante, surface,…) et aussi par le chiffre d’affaires réalisé par le commerce en place. Il est indispensable de choisir un local adapté au budget fixé pour conserver un taux d’occupation normatif. Il s’agit d’un choix stratégique qui doit répondre à des capacités financières adéquates, car l’engagement dans un bail commercial est long (jusqu’à 12 ans) et les conditions de sortie en-cours, compliquées et coûteuses.

Ne pas craindre la présence de concurrents

L’emplacement du local doit être déterminé en fonction de la nature de l’activité commerciale et la présence de concurrents sur la zone définie ne doit pas être nécessairement envisager comme un frein. La présence de divers commerces alentours entraînera un flux important de clients, ce qui est favorable pour la future activité. Le type de commerce à proximité souhaité est à définir en fonction de l’activité exercée et de la clientèle ciblée. Un commerce concurrent est signe d’une demande existante et peut s’avérer bénéfique.

Privilégier un professionnel de l’immobilier

Il est préférable et plus sécurisant de faire appel à un professionnel dans la recherche d’un local commercial. Cela permet de bénéficier d’une expertise en s’appuyant sur un intermédiaire compétent, possédant les connaissances techniques et juridiques nécessaires.  Le professionnel mettra en place un accompagnement adapté aux différents besoins et critères identifiés. Cela représente en plus d’un gage de qualité et de sérieux, un véritable gain de temps. Il existe une plateforme spécialisée dans l’immobilier commercial Unemplacement.com qui met en relation particuliers et professionnels de l’immobilier commercial et regroupe une multitude d’offres, dont des opportunités off-market.

Pour conclure, le franchisé qui recherche le bon emplacement devra faire preuve de prudence et d’analyse préalable, c’est l’une, sinon la, condition de réussite de son commerce.

Laisser une réponse

Votre adresse ne sera pas publié

Share This

Copy Link to Clipboard

Copy