Your address will show here +12 34 56 78
Restauration

Miss Cookies

Mission chez Miss Cookies, restauration rapide et coffee shop

L’enjeu : Rendre un concept florissant "franchisable"

Le résultat : Pari réussi avec la première ouverture en franchise à Quetigny, une autre prévue à Lille, d’autres étudiées à Lyon Toulouse, Nîmes…

L’outil : Audit de franchisabilité et tableaux de validations

VOIR LE SITE
Succès foudroyant d’une idée

L’idée de la famille Grandgerard, simple sur le papier, est une activité de restauration rapide et plus précisément de barista, avec une carte moderne de 300 produits en quatre familles : sucré, salé, boissons chaudes et boissons froides, pour attirer des clients toute la journée. Les produits sont fabriqués dans un laboratoire de production maison, et les boutiques de 25m² proposent des services technologiques comme les bornes de commandes, un click&collect, l'application Miss Cookies avec géolocalisation, la carte de fidélité à reconnaissance smartphone, des écrans digitaux renseignant sur les produits du moment... « Le point de vente éphémère ouvert dans le centre-ville de Dijon, puis le kiosque au centre commercial de la Toison d’or nous ont montrés que nous pouvions voir grand. Restait à nous structurer », se souvient Pierre Grandgerard, en charge du développement, associé à sa sœur Hélène, son frère Fabien informaticien de métier, et sa mère Dominique.

Mailler le territoire, vite

Si le côté cosy, la gamme large de produits et le petit plus technologique correspondent aux envies actuelles, ces atouts peuvent être copiés. « Il nous fallait donc occuper le territoire, d’autant plus que pour des achats d’impulsion il n’existe pas vraiment de cannibalisation entre les boutiques. Il est donc possible d’en ouvrir plusieurs dans une même ville, même moyenne », retrace celui qui a été lauréat de Passeport pour la franchise. « Grâce à ce concours nous avons pu faire appel au cabinet Axe Réseaux pour un audit de franchisabilité », se remémore l’entrepreneur, qui a pu par la suite ouvrir une vraie boutique pilote à la Toison d’or. Les consultants l’ont aidé à la conceptualisation, puis à la mise en place d’un processus de recrutement. « Dès le début nous voulions ouvrir une franchise et aller à l’international, ce qui exigeait une cohérence, dans les points de vente mais aussi le choix des candidats, l’accompagnement des projets, le suivi de chantier, les conseils donnés, l'ensemble des documents et des informations délivré avant et après ouverture », énumère le cofondateur.

Aide à la formalisation nécessaire

La tâche s’est avérée plus ardue que prévue. « Nous avons créé une marque, mais rendre duplicable le concept est fastidieux. Je me souviens du tableau de 200 tâches, annotées par Axe Réseaux « franchisable », « à améliorer »… Rien ne doit être négligé pour prétendre à l’homogénéité, de la couleur des stylos, en passant par la hauteur des prises de courant ou la présentation des cookies, jusqu’à la gestion du personnel ou les normes d’hygiène », déclare celui qui compte aujourd’hui 4 000 pages de manuel opératoire. De même en matière de recrutement. « Ils nous ont aidés à formaliser la fiche de renseignement, le dossier de candidature, l’appel téléphonique, la journée d’immersion, les informations à donner à l’oral ou à l’écrit, le DIP, l’étude locale de marché… ». Autant d’étapes qui, bien calibrées, permettent de déterminer le coût d’acquisition franchisé, et par ricochet les droits d’entrée. Après cette structuration, la première franchise ouverte à Quetigny (21) résonne désormais comme un top départ de développement, alors qu’une chargée de recrutement et une animatrice réseau ont rejoint les rangs. Le nombre d’emplacements estimé en France avoisine les 200…

Témoignage Pierre Grandgerard : « Gagner en temps et professionnalisme »

« A l’exemple du logiciel MC2 maison et des technologies élaborés par mon frère, nous étions autonomes. Les consultants n’ont pas rendu le concept franchisable à notre place, mais nous ont alertés sur les points de vigilance, les délais, et nous ont apportés des outils éprouvés dont ils ont donnés les grandes lignes. Notre rétroplanning de lancement comporte 2 000 étapes aujourd’hui. Le futur franchisé les valident page après page, 280 jours avant l’ouverture. Nous avons gagné en temps et professionnalisme ».