Non classé

Les 3 étapes de la mise en franchise d’un concept

Franchiser son enseigne, c’est avant tout dupliquer son expertise. Cette démarche nécessite un travail sur l’existant afin de comprendre les facteurs clés de la réussite de l’entreprise et de dupliquer fidèlement son modèle économique en franchise. Franchiser une entreprise s’opère en trois étapes : identification, formalisation, puis partage.

1. Identifier le pilote

Le franchiseur est d’abord un entrepreneur : il a créé son entreprise. C’est lui qui est à l’origine de tout ce qui englobe son enseigne : la marque, le concept, l’aménagement… Pour lancer une enseigne en franchise, il convient de distinguer la partie de l’entreprise qui est duplicable, appelée le pilote, d’une partie non duplicable qu’on peut qualifier d’âme de l’entreprise. Le pilote, c’est le modèle économique qui a assuré la réussite de l’enseigne. Il est essentiel que les franchisés appliquent le pilote pour reproduire le même modèle économique. Au delà des performances financières et de la consistance du savoir-faire, c’est l’âme de l’entreprise, son identité propre, à laquelle vont adhérer les franchisés.

2. Formaliser les méthodes

Une fois que le pilote a été défini, il s’agit de déterminer la façon dont le franchisé doit l’appliquer. Le franchiseur identifie les méthodes qui permettent de faire fonctionner son concept, puis les formalise. Il doit alors élaborer les supports d’exploitation du concept : les manuels de savoir-faire, l’élaboration de ratios-types financiers, la rationalisation des recettes. Ces outils vont permettre de communiquer les éléments clés de performance du concept aux futurs franchisés. Différents supports sont envisageables en fonction du réseau, permettant d’adapter le mode de transmission du savoir-faire pour optimiser son accessibilité.

3. Partager les valeurs du réseau

La réussite du développement en réseau repose dans le partage du savoir-faire, mais aussi sur un savoir être commun. Le franchiseur va devoir trouver les candidats adéquats, capables d’appliquer le pilote de façon neutre mais aussi de comprendre l’âme du réseau et d’en partager les mêmes valeurs. On considère qu’un bon candidat à la franchise se distingue par son appétence pour l’activité, ses compétences, mais aussi ses valeurs communes avec le réseau, indispensables à une collaboration pérenne.  

Ces trois étapes sont essentielles à tout lancement en franchise. L’identification du pilote requiert une attention particulière, car elle détermine en substance le concept qui sera transmis aux futurs franchisés.

Julien Siouffi