Non classé

Quel sommaire pour le manuel opératoire du franchisé ?

Afin de réaliser un manuel opératoire fonctionnel, le franchiseur doit soigner la rédaction de ce document indispensable au développement de l’enseigne. Le manuel opératoire du franchisé doit regrouper l’ensemble des éléments nécessaires à l’exploitation du concept et requiert donc un maximum de détails. Pour en faciliter la lecture, veillez à élaborer un support clair et structuré qui s’approchera au plus près des préoccupations du franchisé. Nous vous conseillons d’organiser le sommaire du manuel-opératoire en 5 parties. Elles correspondent à chaque étape du cycle de vie du franchisé en tant qu’entrepreneur :

  • La préparation du lancement

Il s’agit de l’ensemble des tâches affectées au franchisé lors du rétroplanning de lancement.

  • Le lancement

Cette période varie de quelques jours à quelques mois suivant le type d’activité.

  • L’atteinte du seuil de rentabilité

Le franchisé doit disposer d’un pilotage précis de son activité pour pouvoir organiser ses actions en fonction de ses moyens.

  • L’atteinte des objectifs d’exploitation

Le franchisé pilote sa croissance au plus près du modèle économique du concept. Il utilise comme référentiel le Business Plan qu’il a établi lors de la préparation du projet.

  • Le développement du franchisé

En tant qu’entrepreneur, le franchisé va orienter sa croissance vers un objectif qui lui est propre. Cela peut par exemple être ouvrir d’autres points de vente, ou moins travailler.

Chaque partie sera ensuite divisée en 5 fonctions fondamentales de l’entreprise :

  • La direction

Il s’agit de la fonction direction dans ses dimensions stratégique, commerciale, RH, juridique et financière.

  • Le commercial

Le franchisé structure son acquisition client. Il s’appuie sur le savoir-faire du concept en prospection, conversion, fidélisation et prescription de sa cible.

  • La formation

Le franchisé organise la transmission du savoir-faire de l’enseigne dont il est dépositaire à ses propres équipes, avec l’assistance directe ou indirecte du franchiseur.

  • Le management

En tant que manager de ses équipes, le franchisé fait rayonner les valeurs de l’enseigne et son savoir-être.

  • La communication

Dans le cycle de la relation client organisé par l’enseigne, le franchisé active les actions locales pour lesquelles il s’est engagées.


En organisant la transmission du savoir-faire en fonction des objectifs propres au franchisé en suivant les différents stades de son évolution, le franchiseur facilite son application et s’assure du meilleur respect du concept dans son intégralité. Il contribue également à la fluidité de l’animation du réseau au quotidien.

Julien Siouffi