• +33(0) 1 30 21 78 69

Menu Fermer
L'expertise en franchise

Les outils de formation à disposition du franchiseur

Le franchiseur doit transmettre son savoir-faire à chacun de ses franchisés et collaborateurs. Pour cela, il dispose d’outils et de supports afin de mener à bien cette étape décisive qu’est la formation. Il s’agit d’une phase de transmission du savoir-faire par le franchiseur, mais également de prise en main et d’appropriation de la part du franchisé.

Le manuel opératoire

Avant tout lancement en franchise, le franchiseur doit élaborer un manuel opératoire, faisant état de l’ensemble du savoir-faire de l’enseigne. Ce document qui est le « mode d’emploi de l’enseigne » reprend l’intégralité des outils et process (fiches techniques, recettes, produits, technique de vente…), devient le référentiel du réseau et aussi un support de formation à destination des franchisés et de leurs équipes.

La structure de ce document nécessite un soin particulier, il doit être clair (fiches opérationnelles, chapitres thématiques,…) et surtout opérationnel, dans le sens utilisable facilement et volontairement par les employés. La rédaction du manuel requiert un travail minutieux de recueil, de classement et de présentation des données afin d’élaborer un document complet, fluide et homogène. Le support doit être accessible (fiches téléchargeables, vidéos et images consultables et ludiques) et évolutif, afin d’être utilisé par l’ensemble des partenaires et facilement mis à jour par le franchiseur.

La formation initiale

Le franchiseur doit mettre en place un plan de formation initiale. Celle-ci est suivie par l’ensemble des franchisés avant le démarrage de leur activité. La formation initiale vise à optimiser les conditions de réussite des franchisés. Elle comporte une partie théorique et une partie pratique. La formation initiale peut être scindée en plusieurs sessions, échelonnées dans le temps, afin de répondre aux besoins immédiats et en fonction du cycle d’acquisition du savoir-faire. L’objectif étant d’apporter aux franchisés la bonne compétence au bon moment et d’optimiser l’acquisition théorique et l’application pratique. Le franchiseur doit au préalable recenser l’ensemble du savoir-faire et doit construire un plan de formation équilibré. Dans un souci de cohérence, il est conseillé de suivre le plan du manuel opératoire. Une structure similaire permettra aux franchisés de mieux appréhender le manuel après la formation.

Il est également recommandé de faire appel à différents intervenants, spécialisés sur une thématique particulière, pour animer les modules relevant de leur domaine de compétences.

Le plan de formation nécessite un véritable travail de cadrage, afin de bien répartir l’apprentissage dans le temps et d’optimiser la formation. Il faut avant tout définir préalablement la durée de formation (variable selon le secteur d’activité et les spécificités du savoir-faire), l’organisation en modules thématiques (exploitation, communication, vente…), déclinés en différents sujets. Ces éléments seront présentés dans un planning, transmis aux franchisés au début de la formation.

La formation peut être adaptée en fonction du profil du candidat et de ses acquis. En plus de l’apprentissage spécifique à l’enseigne, dispensé à l’ensemble des franchisés, certains enseignements théoriques pourront être adressés uniquement à ceux en présentant le besoin. La formation initiale gagne à être flexible et en partie adaptée aux parcours professionnels de chacun. Il est également important de définir et de formaliser les supports et outils nécessaires (vidéos, exercices pratiques, fiches théoriques, grilles d’évaluation…). Les supports doivent respecter une certaine cohérence et être en adéquation avec le discours stratégique de l’enseigne, les valeurs, la charte graphique,… La formation, bien qu’en partie théorique, se doit d’être ludique et attractive afin d’obtenir l’adhésion et l’investissement de l’ensemble des franchisés. L’objectif étant de transmettre efficacement le savoir-faire de l’enseigne. Il faut alors trouver le bon équilibre entre théorie et pratique.

Le franchiseur doit définir, au préalable, des objectifs précis, en termes d’acquisition de connaissances et de compétences. Il doit identifier les prérequis permettant l’exploitation du concept. A l’issue de chaque module, une évaluation des connaissances est à prévoir, notamment sous forme de quiz ou de questionnaires, afin d’apprécier le degré de compréhension et d’attention des franchisés, mais aussi l’habilité à exploiter un point de vente. Ce système d’évaluation permet également au franchiseur d’évaluer la qualité de la formation mise en place et des supports pédagogiques et outils fournis. En prévoyant un espace dédié aux retours d’expérience et aux questions (à l’écrit ou à l’oral) le franchiseur peut ainsi adapter sa formation selon les besoins de ses franchisés.

Le stage d’observation

L’aspect pratique est particulièrement important dans l’apprentissage d’un nouveau métier. Pour cela, les franchisés peuvent effectuer un stage au sein d’une unité pilote ou auprès d’un partenaire du réseau afin d’être formés directement sur site. Le franchisé bénéficie ainsi d’une première expérience en conditions réelles, qui lui sera bénéfique pour débuter son activité. Il peut alors observer, expérimenter et questionner les différents interlocuteurs sur place, et profiter de leur expérience du terrain. Le franchisé découvre la réalité de son futur métier et peut véritablement tirer profit de ce stage.

La formation continue

Le franchiseur doit toujours faire évoluer son savoir-faire, afin d’optimiser la performance de l’enseigne en fonction d’objectifs divers (expérience client, uniformisation des techniques de vente, marketing, communication digitale, CA…). A travers différents modules thématiques, qui constituent la formation continue, le franchiseur fait part des évolutions du concept et veille à sa bonne application. Il peut également proposer des modules spécifiques en fonction des besoins et attentes des partenaires. La formation continue intervient tout au long du contrat et vise notamment à palier d’éventuelles lacunes opérationnelles, à permettre les échanges entre franchisés et à garantir l’homogénéité du réseau. Elle permet d’approfondir les compétences acquises et d’établir un suivi régulier quant aux process, outils, stratégies et méthodes du réseau. La formation continue peut être assurée en présentiel, au siège ou au sein d’unités pilotes, ou bien en distanciel, via l’intranet du réseau.

La formation continue représente un réel atout pour le bon fonctionnement du réseau dans la durée. L’objectif pour le franchiseur étant d’élaborer un catalogue de formation continue mais aussi de développer un centre de formation référencé, offrant la possibilité d’obtenir des financements. Le franchiseur peut également créer un centre de professionnalisation, destiné aux franchisés et leurs équipes, pouvant alors bénéficier d’un accompagnement et d’une véritable montée en compétences (validation des acquis, formation certifiante, équivalence,…). Cela permet au franchiseur de constituer un « réservoir de talents » au sein du réseau et de créer une industrie du savoir-faire, en mettant à disposition des outils efficaces pour assurer la performance et l’évolution de l’enseigne.

Laisser une réponse

Votre adresse ne sera pas publié

Share This

Copy Link to Clipboard

Copy